vendredi 11 novembre 2016

Si le cœur vous en dit…

Les Prix Révélation 2016 de la SGDL seront décernés le lundi 5 décembre à 19h30.
Hôtel de Massa
38 rue du Faubourg Saint-Jacques
75014 Paris
Tél : 01 53 10 12 15

vendredi 28 octobre 2016

Y vagabonder en ordre dispersé – Fragment #12

 
                                Orbe

Nuageux. Je suis nuageux, je suis allongé, le ciel est nuageux. Sur le sable blanc, je suis allongé, le ciel est gris et nuageux, sur le sable blanc de la mer du Nord. Je suis allongé. L’eau est grise, le ciel nuageux. Des enfants jouent sur le sable blanc de la mer du Nord, je suis allongé, l’eau grise, ciel nuageux. Le vent se lève

Des enfants jouent sur le sable blanc de la mer du Nord, je suis allongé au bord de l’eau grise, le vent d’ouest se lève et souffle le ciel nuageux. Des enfants sur le sable de la mer du Nord. Le vent souffle, le ciel est nuageux, je suis allongé au bord de l’eau grise. Des enfants au bord de la mer du Nord. Grise

Le vent souffle, je suis allongé sur le sable, nuageux, des enfants au bord de la mer du Nord, le vent souffle, je suis allongé. Nuageux. Je suis nuageux, au bord de la mer du Nord, allongé. Le vent souffle, je suis au bord de la mer, allongé, le vent souffle
Je suis allongé, le vent. Souffle
Je souffle



(Illustration par www.maxisciences.com)

mercredi 19 octobre 2016

Y vagabonder en ordre dispersé – Fragment #11

 

                                Panoramas

N’existe qu’un monde
Je raconte cette chose à certains, à l’autre je révèle celle-ci
Je cloisonne, je désunis. Je compartimente (il faut savoir se démultiplier et s’adapter)
Je me dévoile peu, en partie, morceau après morceau. Par timidité comme par stratégie, aussi puisque j’imagine que cela n’intéressera ni celle-la ni celui-ci
Je n’ai et n’existe qu’un monde
À lui je bâtis une plaine, à elle je trace l’océan déchaîné. Pour eux ce ruisseau débordant, pour vous les gouffres glaciaux. Colline gibbeuse, forêt en flammes. Mes attraits, mes dépits. Des trompe-l’œil
Mes frousses parmi mes écrits
Je n’ai qu’un monde, n’existe qu’un monde

Un monde et ses paysages multiples



(Illustration par etc.usf.edu)